L'éducation

                                                                "Qui a eu cette idée folle, un jour d'inventer l'école..."

 

 

Pensez-vous que l'école est importante ?

 

→ L'école en Europe est obligatoire jusqu'à 16 ans, et ce n'est pas pour rien, non seulement elle sert à enseigner les mathématiques ou la littérature aux élèves, mais elle sert aussi à compléter leur éducation civique. Ils apprennent ainsi à vivre en société, et des valeurs comme la tolérance et la solidarité. Les professeurs ont pour mission de compléter l'éducation parentale et de préparer leurs enfants à leur entrée dans le monde des adultes en faisant preuve de pédagogie.

 

Connaissez-vous les différences entre les systèmes éducatifs européens ?

 

Outre les noms qui changent (Eso= Le collège, sans compter qu'au fur et à mesure que les espagnols grandissent ils montent graduellement: 1, 2, 3... Et que les français baissent tandis que le niveau augmente: 6, 5, 4... ), Les horaires, surtout, sont différents, par exemple les petits espagnols commencent à 8h00 et finissent à 15H00 alors que les français ont une pause pour manger à la cantine entre 12h00 et 14h00. Du coup, ils terminent à 16h30 minimum, c'est donc très difficile de se motiver pour faire les devoirs, et beaucoup de ces enfants ne peuvent pas faire d'activités extra-scolaires, faute de temps.

Le système des pays du Nord est internationalement reconnu pour son efficacité, pourtant, les enfants travaillent moins puisqu'ils n'ont cours que le matin. L'après-midi est dédié au sport ou à des activités extra-scolaires. De plus, en cas de redoublement, ils ont le droit à un suivi personnalisé et plusieurs chances pour réussir leur année. Serait-ce le modèle pour nous ?

 

→ Parfois, le rythme scolaire ou les thèmes étudiés dans chaque matière sont légèrement différents. En général, c'est l'éducation nationale qui décide du programme.

 

Préférez-vous l'évaluation continue ou trimestrielle ?

 

→ D'un côté, l'évaluation continue guide les enfants, elle les empêche de se reposer sur leurs acquis et les fait travailler toute l'année. De plus, s'ils échouent à un examen, ils ont une chance de se rattraper au prochain. Par contre, ce système est très fatiguant pour les élèves qui doivent consacrer une grande partie de leur temps à leurs études.

 

L'évaluation trimestrielle se pratique beaucoup dans les universités. Elle permet aux élèves de bien réviser, cependant, elle ne leur donne qu'une seule chance de réussir. Si un étudiant est malade ce jour-là, il échouera à son examen. Et vous, quel système préférez-vous ?

 

Quels sont les problèmes à l'école ?

 

L'absentéisme est un problème plus actuel qu'on ne pourrait le penser, et par conséquent l'analphabétisme qui existe encore, surtout dans les pays pauvres ou l'éducation est un luxe. Cependant, même dans les pays développés il arrive que des enfants en situation d'échec scolaire parce qu'ils appartiennent à une communauté qui pense que l'école n'est pas importante, par exemple les gitans qui veulent que leurs enfants travaillent dès tout petit. Pareil pour certains paysans (le livre "La fortune de Gaspard" de la Contesse de Segur le montre parfaitement. C'est l'histoire d'un riche fermier qui a deux fils. L'un, adore l'école et l'autre la déteste. Selon les épisodes et les situations, l'homme n'arrête pas de changer d'avis, un jour il veut que Gaspard l'intellectuel travaille manuellement et l'autre que Lucas le Manuel prenne exemple sur son frère si intelligent.) D'autres vont au collège normalement mais ils ne savent toujours pas lire à 13 ou 14 ans. Personne n'a remarqué leur problème avant, car ils le cachent (en apprenant les consignes par cœur, en prétextant ne pas voir le tableau, en trichant etc). Ces enfants appartiennent souvent à une classe sociale défavorisée.

 

L'absentéisme peut aussi être causé par le harcèlement scolaire dont les plus fragiles  et ceux qui sortent de la norme (handicap, orientation sexuelle, physique, origines, façon de penser un peu différent, caractère) sont victimes. Les professeurs sont quant à eux, débordés par le surnombre d'élèves dans une classe, la violence verbale et parfois physique à leur encontre ( film la "Journée de la Jupe")

Bonus: Pour apprendre dans la joie et la bonne humeur

 

Chanson + paroles: "Qui a eu cette idée folle d'inventer l'école" (France Gall)       Chanson + paroles: "La sécurité de l'emploi" (Fatals Picards)

© Copyright 2016 Franç'Art

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now